Prédictions 2017:

Nous allons revenir fin 2014 où Claire, dans ses prédictions 2015, annonçait que l'on allait s'attaquer à des symboles et voyait malheureusement beaucoup de morts. Quelques jours après, survenait la tuerie de «Charlie Hebdo». Elle disait voir également des policiers et pompiers mobilisés par un événement dramatique, les attentats du 13 novembre allaient étayer sa vision. L'an dernier, à la même époque, elle parlait toujours de symbole souillé et d'attentats qu'elle localisait vers Marseille. Cela n'a pas été Marseille mais Nice, le jour de la fête de la République, attentat qui avait été procédé par le meurtre d'un prêtre en plein office dans son église à faire froid dans le dos, car elle annonce pour cette année des événements tout aussi dramatiques, «je ne broie pas du noir, nous dit-elle en nous scrutant avec ses yeux clairs», mais ce sont mes ressentis que je vous livre, car j'ai bien peur que cet intégrisme radical que représente ces groupuscules islamistes ou autres n'ait un impact au niveau international qui provoquerait un séisme mondial avec deux blocs qui s'affronteraient.

Aujourd'hui, plus personne n'est à l'abri d'un acte isolé d'un «fou», que ce soit en ville ou à la campagne. Il faut privilégier un retour aux valeurs essentielles de la vie sociale, et à la nature, ce qui serait un premier pas pour une réflexion collective». Elle avait annoncé également la démission de François Hollande… raté, ce n'est pas une démission mais un renoncement… ouf.»

Attention! ajoute-t-elle ,«il reste encore six mois». Pour la primaire de la droite où tout le monde «misait» sur un duel Sarkosy-Juppé, elle apercevait une troisième tête. Juste, on la connaît aujourd'hui, c'est celle de la surprise François Fillon. Pour celle de la gauche, elle voit bien Benoît Hamon créer la surprise et le favori Manuel Valls valser vers la sortie de l'échiquier politique. Pour la présidentielle, même si Emmanuel Macron et la surprise Jean-Luc Mélenchon vont venir perturber le jeu politique, elle annonce un second tour Fillon-Marine Le Pen et n'écarte surtout pas le succès de cette dernière.

Sur un plan climatique, elle voit des tempêtes, des inondations, bref, de l'eau partout, notamment sur le littoral où elle amplifierait le phénomène d'érosion et fragiliserait des régions entières. «Ce sont les conséquences du dérèglement climatique qu'il va falloir prendre très au sérieux. Sur un plan local, elle est très pessimiste là aussi : «Aubin, dont le centre-ville se désertifie, poursuit sa lente agonie, Cransac surfe avec bonheur sur la vague du thermalisme et je ressens quelques ébullitions positives sur Decazeville. Quoi qu'il en soit, l'absence d'une carrure politique et du dynamisme de la jeunesse obscurcit l'avenir du Bassin, qui aurait besoin d'ambition et de forces vives pour se relancer. Sauf que c'est le contraire qui se dessine et qu'il semble que l'on va reprendre les mêmes et recommencer…».

Je consulte en cabinet à Aubin (12), et par téléphone sur rendez-vous au 05 65 63 41 00 ou par Webcam.

retour